Le test du Docteur Bratman sur l’Orthorexie mentale

Même pas peur… Je le fais:

* Passez-vous plus de trois heures par jour à penser à votre régime alimentaire?

Très certainement. Cela dit, j’avoue que j’ai toujours été comme ça. La nourriture et la cuisine me passionnent depuis l’enfance. Essayer de nouveaux produits, de nouveaux goûts, trouver de nouvelles recettes… J’adore ça, et oui, j’y consacre plusieurs heures par jour.  L’alimentation saine, respectueuse des normes de l’agriculture biologique est pour moi un lieu d’exploration, d’expérimentations sans cesse renouvelé. Une contrainte? Je dirais plutôt un vaste terrain de jeu à peine effleuré.

* Planifiez-vous vos repas plusieurs jours à l’avance?

Là aussi, j’admets volontiers me préparer un planning des repas chaque semaine. Le dimanche soir, devant un petit film sympa, je m’installe avec la liste de ce que j’ai envie d’essayer et je fais mon planning. J’essaie de concilier les nouvelles recettes, les légumes de saison que j’ai trouvé au marché, mes besoins en matière d’équilibre alimentaire et le temps que la cuisine me prendra. Ce rendez-vous avec moi-même me permet de satisfaire mon goût de l’organisation et de me faire gagner du temps tout le reste de la semaine.

* La valeur nutritionnelle de votre repas est-elle à vos yeux plus importante que le plaisir de le déguster?

Et bien là, ma réponse est négative. Ce qui est amusant, stimulant, c’est justement d’arriver à l’équilibre entre les deux.

* La qualité de votre vie s’est-elle dégradée, alors que la qualité de votre nourriture s’est améliorée?

Non, encore une fois. La qualité de ma vie s’est au contraire améliorée de façon spectaculaire. J’ai bien d’avantage d’énergie et du coup, je bouge beaucoup plus. J’ai perdu le surpoids qui me collait à la peau depuis des années. Je dors mieux et me lève plus tôt sans difficulté.

* Etes-vous récemment devenu plus exigeante avec vous-même?

Tout à fait. Depuis quelques temps, je fais davantage de sport. Je me lance des défis, que ce soit dans la cadre de ma vie personnelle ou professionnelle. Alors oui, on peut dire que je suis plus exigeante avec moi-même.

* Votre amour-propre est-il renforcé par votre volonté de manger sain?

Complètement. Cela dit, avec toute cette attention à mon alimentation, sont survenus des changements physiques qui ont renforcé mon amour-propre. J’ai perdu du poids (beaucoup) sans être fatiguée ou stressée; ma peau est lumineuse, douce, souple; mon teint est unifié… Le tout sans l’aide de soins et de maquillage vendus à des prix prohibitifs. Donc oui, quand je me regarde dans le miroir le matin, mon amour-propre est renforcé.

* Avez-vous renoncé à des aliments que vous aimiez au profit d’aliments « sains »?

Une fois de plus, ma réponse est positive. J’ai renoncé à des aliments comme le sucre raffiné, le fast-food ou l’alcool au profit d’aliments « sains ». Prenons juste le cas de l’alcool comme exemple. Lors des soirées entre amis, je bois désormais des jus de fruits et de l’eau pétillante. Et c’est peut-être étrange mais le lendemain, je me réveille toujours en pleine forme, sans avoir mal à la tête, à l’estomac ou aux intestins. Je peux sans soucis participer à une soirée puis, le jour suivant, me lever tôt et faire tout ce dont j’ai envie sans passer ma journée à lutter parce que je ne me sens pas bien. Maladie mentale ou simple sens pratique?

* Votre régime alimentaire gène-t-il vos sorties, vous éloignant de votre famille et de vos amis?

En toute franchise, oui. Mon alimentation a créé des tensions dans ma famille. Pourtant, ça n’a duré qu’un moment; le temps pour mes proches de se rendre compte que je pouvais manger autrement tout en restant moi-même.
Mes relations amicales furent plus perturbées. Je l’admets. Certains furent très gênés par mon changement d’alimentation, d’autres absolument pas. Dans mes amis, certains ayant un régime alimentaire plus conventionnel sont toujours ravis de venir essayer de nouveaux plats chez moi. Donc, voilà la question que je ne peux m’empêcher de me poser: Est-ce mon régime alimentaire qui m’a éloignée de quelques uns ou est-ce leur manque d’ouverture d’esprit?

* Eprouvez-vous un sentiment de culpabilité dès que vous vous écartez de votre régime?

Évidemment. Mais je ne crois pas que ce sentiment soit différent de celui qu’éprouve  n’importe quelle femme faisant attention à son poids.

* Vous sentez-vous en paix avec vous-même et pensez-vous bien vous contrôler lorsque vous mangez sain?

Bien sûr. Et j’avoue ne pas voir ce qu’il y a de malsain là-dedans

Publicités

2 réflexions sur “Le test du Docteur Bratman sur l’Orthorexie mentale

  1. 8 oui pour 2 non, vous êtes prête pour l’asile =P
    Non sérieusement, ma mère et moi, qui venons de lire ensemble votre article, sommes totalement d’accord avec vous !
    Ce test est complétement absurde et aberrant… Comment peut-on catégoriser un être humain avec seulement 8 questions ? Et une personne intolérante au gluten, ou souffrant de diabète, est alors un malade mental ? (ou même une mère de famille, et oui il faut prévoir les repas, faire les courses, faire la cuisine et ça prend surement bien 3h par jour, et on essaie de privilégier les aliments sains pour les enfants, etc…).
    Certes, il doit surement exister un très petit nombre de personnes excessivement obsédé par la qualité de la nourriture au point d’en être névrosé… mais ce n’est surement qu’une infime minorité. Encore une fois, on chercher à « punir » ceux qui veulent sortir du moule de la société de l’hyper consommation.
    Merci pour cette article, qui fait réfléchir avec un brin d’ironie.

  2. Je suis d’accord avec votre commentaire, dans notre epoque actuel on nous dit de manger sainement mais on nous donne de plus en plus de produit chimique, je suis le dernier d une famille de six enfants, donc les parents ne roulaient pas sur l’or, mais ils nous donnaient a manger des produit du jardin qu’ils faisaient pousser normanlement sans engrais chimique. je regarde de plus en plus la composition, franchement cela me donne le tourni avec en prime un mal de tete pour lire l’ecriture de plus en plus petite. Enfin bref manger sainement d’accord avec les gouvernements mais c’est a eux d’imposer des lois effixcaces et des controles correctement faits sans subir la pression des industriels
    on nous rappelle que fumer tue, que l accol est mauvais pour la sante etc etc ,? mais on ne nous dit pas combien que cela rapporte a l’etat, et qui paiye les campagnes electorales?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s