Le secret de ma tignasse… No Poo routine

Après des années de mécontentement capillaire, je suis enfin en paix avec mes cheveux. Il faut dire que les pauvres en auront vu de toutes les couleurs. Souvent au sens littéral du terme  d’ailleurs. Entre les teintures, les permanentes, les fers à friser, à lisser, les brosses de plus ou moins bonne qualité… je leur ai tout fait subir et tout reproché.
Puis voilà qu’il y a quelques mois, j’ai entendu parler de « Slow Beauty », de « No-Poo »… bref d’une autre approche de l’univers féminin dans lequel je baignais. Plutôt que de considérer ma chevelure comme une pâte à modeler selon la mode du moment, je suis mise à les voir comme une parure naturelle à laquelle il fallait peut-être laisser plus de liberté.
Exit donc les shampoings traditionnels, les après-shampoings, les fers, les brosses et les produits chimiques. Je suis donc passée, pour mon plus grand bénéfice, à une routine plus simple et plus naturelle.

Ce qu’il faut:

Un shampoing solide bio (aussi appelé « barre de shampoing »)
4 cuillères à soupe de vinaigre de cidre bio.
35 centilitres d’eau chaude (pas brûlante sinon on se brûle la tête)
6/8 gouttes d’huiles essentielles de lavandin,  tea-tree ou palmarosa
Un pot ou une bouteille.

Comment on fait:

Pour commencer, on ne se lave les cheveux qu’une fois par semaine.
Avant d’aller à la douche, on prépare son vinaigre de rinçage. Il suffit d’additionner l’eau chaude, le vinaigre et l’huile essentielle. On mélange le tout et on l’emporte avec nous dans la salle de bain.
On se mouille les cheveux normalement et on se lave la tête en utilisant le shampoing solide. Étant donné qu’il se présente comme un savon il faut le faire mousser un peu et bien masser le cuir chevelu avant d’étirer vers les pointes.
On rince. Et puis on recommence. Cette étape n’est pas obligatoire mais elle représente une sécurité histoire de bien éliminer toutes traces de pollution.
Une fois les cheveux rincés, on verse dessus le vinaigre de rinçage. On laisse poser 2 minutes. On rince une dernière fois. Pour finir, j’utilise désormais un peigne africain en bambou pour me démêler les cheveux au lieu d’une brosse qui a tendance à les casser.

Pour ma part, cette routine à énormément fait évoluer ma chevelure. Les racines grasses et pointes sèches… oubliées! Les cheveux raides et informent qui s’emmêlent tout le temps… oubliés! Désormais c’est douceur, volume et boucles qui se forment toutes seules. Ah, j’oubliais le meilleur! Ma tignasse reste propre du jour 1 au jour 6 sans le moindre soucis. Que demander de plus?

DIY: Eyeshadow primer potion

 La base pour paupières de chez Urban Decay… La première fois que je l’ai testée ça a été une révolution dans mon petit monde de fille. Le maquillage qui tient toute la journée et les retours à la maison sans avoir des yeux de panda quel bonheur!
Cela dit, n’étant jamais pleinement satisfaite, il y a quand même quelque chose qui m’ennuie… Sa composition. Honnêtement, me tartiner le visage de produits chimiques ça ne me dit rien du tout. Je me suis donc mise à la recherche d’une recette pour la faire moi-même. Entre les blogs et Youtube, j’en ai trouvé quelques unes et j’ai fini par me dire qu’il y a presque autant de façon de faire que de blogueuses beauté.
Après un passage dans ma cuisine, transformée pour l’occasion en laboratoire, les tests de différentes recettes puis l’amélioration de la mienne, me voilà donc prête à partager ma version.

Ce qu’il faut:

1 cuillère à café de fécule de maïs (type Maïzena, oui je ne plaisante pas)
1/2 cuillère à café de baume à lèvres bio
1 et 1/2 cuillère à café de fond de teint bio

Un petit pot stérilisé (on en trouve des parfaits chez Sephora, sinon un petit pot de confiture individuel fera très bien l’affaire)
Un batonnet de buis comme ceux qu’on utilise pour les manucures

Comment on fait:

On stérilise le contenant en le plaçant 5 minutes dans de l’eau bouillante puis on le laisse refroidir.
On place le baume à lèvres (bien fermé) dans un verre d’eau bouillante pendant environ 7 minutes. Plus il est mou, plus il serait facile de le mélanger au reste.
On mélange directement dans le pot les trois ingrédients à l’aide du batonnet de buis.

Et voilà!
Je dois dire qu’à l’usage, elle tient ses promesses. Cette base tient toute la journée, même s’il fait 28°c et qu’on va se promener. Pour des températures plus élevées, je ne sais pas. Il ne fait pas si beau que ça dans ma région.
La présence du baume à lèvre rend les couleurs des fards à paupières vraiment vibrantes. Je conviens que celle d’Urban Decay reste la meilleure, mais franchement ma petite version n’a pas à rougir devant la comparaison.

J’ai testé pour vous…

Un gommage maison miel, sucre, huile d’olive et un masque blanc d’œuf, bicarbonate de soude.

On commence par le gommage. Tout ce qu’il y a de plus facile et économique à préparer, il suffit de mélanger une cuillère à café de sucre (j’ai utilisé du complet), une autre de miel avec une d’huile d’olive. Ensuite, on l’utilise comme n’importe quel gommage. Sur visage humide, on applique en faisant des petits cercles avec le bout des doigts puis on rince.

Le verdict: La préparation semble très pâteuse mais est en réalité facile à appliquer. J’avais un peu peur de l’odeur que ça aurait. J’avais tort. Le mélange sent très légèrement l’huile d’olive mais à peine. Le résultat quant à lui, est à la hauteur de mes espérances: une peau nette, parfaitement lisse et douce. Honnêtement, c’est un gommage à adopter.

Cela dit que serait un gommage s’il n’était pas suivit d’un masque? J’ai donc essayé d’en faire un avec du blanc d’œuf monté en neige, additionné d’une cuillère à soupe de bicarbonate de soude. La promesse… des pores resserrés. N’importe qui ayant déjà acheté des soins pour ce type de problème sait qu’ils sont plutôt chers. Bref, j’ai sauté sur l’occasion en croisant les doigts pour que ça marche.

La façon de faire n’est pas non plus très compliquée. On monte en neige le blanc d’un œuf. On y ajoute une cuillère à soupe de bicarbonate de soude. On applique sur le visage et on laisse sécher. Ensuite on rince bien en finissant par un peu d’eau froide.

Le verdict: Ok pendant quelques minutes on ressemble à Mrs Doubtfire. Je vous avoue que mon amoureux s’en ait donné à cœur joie question taquineries. Cela dit c’est une gène passagère. L’important c’est que ce petit masque maison tient ses promesses. Le résultat est encore bien meilleur que celui que j’avais pue obtenir avec des masques, crèmes et autres réjouissances achetés à prix d’or. Une couche de crème hydratante par là dessus et le tour est joué.

Nous voilà donc avec un bilan particulièrement positif pour ces deux tests de soins du visage maison.