DIY L’agenda Instagram

Le souci quand on a toujours la tête dans les nuages, c’est qu’on oublie souvent le monde qui nous entoure. Pour me maintenir sur terre, j’ai deux solutions: mon amoureux et mon agenda. Puisque je ne partage pas le premier, je vous donne mon astuce pour faire du second un objet si joli que je ne n’oublie jamais. A chaque rentrée, j’achète un agenda de base que je  customize. Cette année, le thème sera Instagram. J’aime beaucoup l’idée d’avoir sur  moi les gens, les lieux que j’aime et tout ces petits instantanés heureux.

Ce qu’il faut:

2 feuilles de papier photo en format 10×15 ( du papier ordinaire d’imprimante fonctionne aussi)
1 feuille de papier A4
des ciseaux
un pinceau
du vernis-colle
un agenda
du papier adhésif pour recouvrir les livres scolaires

Comment on fait:

1- On prend ses photos favorites depuis son téléphone. On les transfère sur son ordinateur puis on les assemble avec son logiciel photo. Pour ma part j’utilise The Gimp et j’en suis très contente.
On choisit un fond sur un site spécialisé. The colourlovers est le meilleur selon moi. On imprime tout ça.

2/3- On prépare les découpes comme lorsqu’on recouvre un manuel scolaire.

4/5- On applique le vernis-colle sur toute la couverture de l’agenda puis on le recouvre avec la feuille A4 sur laquelle on a imprimé le fond. On chasse l’air avec le pinceau. On rabat les coins à l’intérieur.

6/7- On fixe les planches Instagram en prenant soin de mettre de la colle uniquement sur la couverture de l’agenda. Les couleurs du papier photo n’aiment pas la colle.

8- On fait preuve de patience et on laisse sécher une bonne trentaine de minutes.

9- Pour protéger son bel agenda on le recouvre de papier adhésif transparent.

Nous voilà donc prête pour cette rentrée !

Et si on sortait? Le Greedy Guts

Quand on mixe dans une même fille: accro à la cuisine, écolo, attentive à la qualité nutritionelle des repas, intolérante aux additifs alimentaires et girly, les sorties au restaurant s’avèrent souvent être un mini casse-tête.
A la question « Et si on mangeait un morceau quelque part? », j’ai toujours envie de répondre: « Oui mais au Greedy. »

Ce petit salon de thé-restaurant, rue aux fromages, est mon péché-mignon et j’avoue sans honte m’y adonner le plus souvent possible. Pour un déjeuner en amoureux, pour un thé-bavardage avec une amie ou même pour un goûter en solo, c’est l’endroit idéal.
Coloré, fleuri, amusant, hétéroclite et légèrement suranné, le décors me donne tout de suite l’impression d’arriver chez ma grand-mère qui serait une rock-star à la retraite. Bref, en deux secondes je me sens comme dans un cocon. On y ajoute le coté « adorable pin-up punk » des filles qui tiennent l’endroit et hop! A ce moment là, les gens que j’y emmène sont déjà conquis. Pourtant le meilleure reste à venir.
Le Greedy Guts c’est certes une ambiance, mais c’est surtout une cuisine. Un restaurant végétarien, avec des produits bio et qui soit vraiment bon… Je n’en connais pas d’autres à Caen.
La carte est composée de petites choses bien sympathiques tel que des thés, des wraps, des pancakes sucrés ou salés. Cela dit, ce que je conseille vraiment ce sont les plats du jour. De saison, composés de produits frais et réalisés avec créativité, ils sont toujours un délice. Par ailleurs, les portions sont parfaitement ajustées. J’en veux pour preuve le fait que l’amoureux, grand gourmand devant l’éternel, en ressort pleinement satisfait. A la fin du repas, on est rassasié sans avoir le ventre lourd. Même la note ne reste pas sur l’estomac. A deux, on y mange chacun un plat, un dessert accompagnés d’une boisson et d’un café pour une trentaine d’euros. Que demander de plus?

Mes chouchous du moment au Greedy Guts:
Le pancake au noix de pécan
Le Tchaï glacé au miel

Greedy Guts, 5 rue aux fromages, 14000 Caen
Leur page facebook c’est ici.

Swing swing swing

Jazz, blues, swing, burlesque, pin-up punk, vieilles voitures… J’ai une fascination pour tout ce qui est rétro. On additionne ça avec une amie passionnée de danse… Et voilà que la semaine dernière, j’ai eu la chance d’être invitée à une des soirées organisées dans le cadre du Normandie swing festival.

Onirique… C’est le mot pour décrire cette soirée. Dès l’entrée, on avait le sentiment d’être propulsé dans une soirée de la vieille Amérique. Le décor était absolument parfait. J’ose à peine imaginer le temps que les organisateurs y ont consacré et je baisse bien bas mon chapeau. Vous me direz qu’une décoration réussie ne fait pas tout dans une fiesta. Et j’avoue que je suis également de cet avis. Ce qui a rendu cette soirée si belle, c’était surtout les gens. Les danseurs d’abord… Tous avaient respecté le code vestimentaire suggérant chapeau et bibi. Tous portaient des tenues d’esprit rétro. Tous dansaient avec un enthousiasme communicatif. Et surtout tous étaient charmants. Entre les professeurs, les danseurs, les musiciens, il n’y avait pas l’ombre d’une barrière. Je crois que c’est qui m’a fasciné… cette joie pure et simple partagée par tous.

De cette soirée, je garderai la gentillesse et le talent des gens de chez Rock’n go. Si vous êtes normand et que vous voulez prendre des cours de danse c’est chez eux qu’il faut aller.

Je conserve aussi dans un coin de ma tête, la découverte de Sly Blue, un groupe de swing venu de New-York. Leur musique à l’ancienne est une bulle de champagne qui fait pétiller jusqu’à l’âme.

Rock’n Go

http://www.rockngo.fr/

Sly Blue

http://www.slybluemusic.com/

C’est le printemps

Enfin… L’hiver est officiellement terminé. Pour fêter l’arrivée de la belle saison, je vous livre mes astuces pour recharger les batteries:

1. On fait le panneau solaire. Dès les premiers rayon de soleil, on sort; au besoin avec une écharpe. Une petite balade quotidienne d’environ trente minutes fait un bien fou. On s’oxygène et on fait le plein de vitamine D grâce à la lumière du soleil. C’est bon pour le corps et la tête. Le must: une balade avec un ou une amie. On papote en même temps ce qui n’est que positif.

2. On fait main basse sur les amandes. Riches en vitamine B12 et E, elles sont une super source d’énergie.

3. Le matin, on prend le temps de se faire une petite séance de yoga. Un simple « salut au soleil » est déjà plein de bénéfices. Cela permet de réveiller le corps en douceur et de lui donner de l’énergie pour toute la journée.

4. On adopte les jus verts. La chlorophylle permet d’éliminer les toxines qu’on a accumulé durant l’hiver et on absorbe un maximum de nutriments. Au bout d’une semaine, on ressent déjà une nette amélioration. Cela dit, je conseille une cure d’un mois.

5. On danse. Chez soi toute seule comme une idiote, dans le cadre d’un cour, dans un petit bar sympa, en boite de nuit, même dans la rue si on veut… On danse parce que ça donne la pèche.

6. Si on est vraiment très fatigué, on se fait une petite cure de spiruline. En paillette incorporé dans la cuisine, en cachet comme compléments alimentaires… comme on veut.

7. On rejoue la belle au bois dormant. On se couche tôt et on dort au moins huit heures chaque nuit.