DIY: Eyeshadow primer potion

 La base pour paupières de chez Urban Decay… La première fois que je l’ai testée ça a été une révolution dans mon petit monde de fille. Le maquillage qui tient toute la journée et les retours à la maison sans avoir des yeux de panda quel bonheur!
Cela dit, n’étant jamais pleinement satisfaite, il y a quand même quelque chose qui m’ennuie… Sa composition. Honnêtement, me tartiner le visage de produits chimiques ça ne me dit rien du tout. Je me suis donc mise à la recherche d’une recette pour la faire moi-même. Entre les blogs et Youtube, j’en ai trouvé quelques unes et j’ai fini par me dire qu’il y a presque autant de façon de faire que de blogueuses beauté.
Après un passage dans ma cuisine, transformée pour l’occasion en laboratoire, les tests de différentes recettes puis l’amélioration de la mienne, me voilà donc prête à partager ma version.

Ce qu’il faut:

1 cuillère à café de fécule de maïs (type Maïzena, oui je ne plaisante pas)
1/2 cuillère à café de baume à lèvres bio
1 et 1/2 cuillère à café de fond de teint bio

Un petit pot stérilisé (on en trouve des parfaits chez Sephora, sinon un petit pot de confiture individuel fera très bien l’affaire)
Un batonnet de buis comme ceux qu’on utilise pour les manucures

Comment on fait:

On stérilise le contenant en le plaçant 5 minutes dans de l’eau bouillante puis on le laisse refroidir.
On place le baume à lèvres (bien fermé) dans un verre d’eau bouillante pendant environ 7 minutes. Plus il est mou, plus il serait facile de le mélanger au reste.
On mélange directement dans le pot les trois ingrédients à l’aide du batonnet de buis.

Et voilà!
Je dois dire qu’à l’usage, elle tient ses promesses. Cette base tient toute la journée, même s’il fait 28°c et qu’on va se promener. Pour des températures plus élevées, je ne sais pas. Il ne fait pas si beau que ça dans ma région.
La présence du baume à lèvre rend les couleurs des fards à paupières vraiment vibrantes. Je conviens que celle d’Urban Decay reste la meilleure, mais franchement ma petite version n’a pas à rougir devant la comparaison.